Les organismes et les élus : travailler ensemble pour aller plus loin

Publié le 10 juillet 2018

Acton Vale, 10 juillet 2018 – Le 19 juin dernier, dans la salle du Conseil de la MRC d’Acton, environ trente-cinq personnes, soit des dirigeants d’organismes et des élus municipaux de la région, se sont rassemblés lors d’un atelier de travail collaboratif afin d’en apprendre un peu plus les uns sur les autres et de développer un meilleur partenariat.

L’atelier « Les clés pour se démarquer auprès des élus », organisé par Patrice Savoie du CISSS Montérégie-Est, en collaboration avec Karine Filiatrault du DEL – MRC Acton, a permis aux organismes de mieux comprendre la réalité des élus et ainsi de pouvoir mieux travailler conjointement au développement collectif.

Les élus municipaux ont à cœur les municipalités qu’ils représentent et souhaitent faire avancer leur communauté. Malgré le fait qu’ils manquent parfois de temps, les élus sont des partenaires à privilégier dans les projets de développement en raison de leur position stratégique ainsi que de leurs nombreux contacts. Présent durant l’atelier, M. Jean-Marie Laplante, préfet de la MRC d’Acton, souligne lui-même l’importance des partenariats : « Les liens entre les élus et les acteurs doivent être forts et collaboratifs ».

Le déroulement de l’atelier

L’objectif général de l’atelier « Les clés pour se démarquer auprès des élus » est de permettre aux organismes du développement collectif d’entamer une réflexion sur leurs collaborations et leurs pratiques avec les élus. Cette préoccupation a été exprimée par les différentes tables des partenaires actives dans le domaine du développement social dans la MRC (Petite Enfance – Famille, À Toute Jeunesse et Aînés). « Cet atelier donne la chance aux organismes de mieux comprendre le contexte qui entoure l’implication des décideurs municipaux et de faire évoluer les pratiques de collaboration », indique Patrice Savoie du CISSS Montérégie-Est.

Durant l’activité, tous les participants ont pu partager leurs idées sous la forme de world café.  Cinq stations représentaient les clés pour se démarquer auprès des élus soit : l’efficacité des contacts, la crédibilité, les contacts privilégiés, les citoyens au cœur des projets et la contribution attendue des élus.  Après que tous les participants aient visité les stations, les animateurs ont présenté les constats généraux qui faisaient l’unanimité au cours de l’activité.

Les constats généraux

  • À la suite d’un projet, les organismes doivent faire un bilan ou un rapport des retombées aux élus;
  • Les organismes et les élus devraient organiser des activités de réseautage plus fréquentes, sans qu’elles soient trop coûteuses, afin qu’ils puissent se rencontrer sur une base régulière;
  • Lors de la présentation d’un projet au conseil des maires, les organismes doivent être bien préparés, concis, appuyés par des statistiques et doivent viser une clientèle précise;
  • Les élus doivent actualiser leurs connaissances et se renseigner sur les services qu’offrent les organismes;
  • Les organismes doivent mieux connaître les mandats des élus et leurs intérêts afin de s’adresser aux contacts pertinents et en lien avec leurs projets;
  • Les organismes ne doivent pas avoir peur de relancer les élus;
  • Les organismes devraient participer plus souvent aux conseils municipaux;
  • Les élus devraient participer aux tables de concertation des organismes;
  • Les organismes doivent interpeller les élus très tôt dans la préparation de leurs projets.

En conclusion, quatre grands axes d’action ont été identifiés : améliorer la connaissance des ressources communautaires, instaurer des activités de réseautage entre les élus et les organismes, développer un système de parrainage d’élus face aux enjeux locaux et mettre en place des outils et des procédures pour faciliter le travail des organismes.

À la suite de cet atelier très porteur, un plan d’action devrait être présenté et mis de l’avant par un comité de travail dès l’automne 2018.

Les organismes et les élus municipaux présents lors de l’atelier

Quelques municipalités et de nombreux organismes furent présents lors de l’atelier-conférence : Centre de bénévolat d’Acton Vale, Centre psychosocial Richelieu-Yamaska, Centre de formation des maskoutains, CISSS Montérégie-Est, CJE compté Johnson, Coop aux P’tits soins, CPE Douce couvée, FADOQ Richelieu-Yamaska, Horizon Soleil, Jeunes en santé, MRC d’Acton (DEL), Municipalité de Saint-Théodore-d’Acton, Municipalité de Saint-Nazaire, Municipalité d’Upton, Maison de la Famille Valoise, Parrainage civique MRC d’Acton et des Maskoutains, SADC de la région d’Acton, Sclérose en plaque Saint-Hyacinthe – Acton, Société Alzheimer de Granby et région, Sureté du Québec et Ville d’Acton Vale.

-30-

Source :
Isabelle Dauphinais
Conseillère au développement culturel – MRC d’Acton – DEL
450-546-3256 poste 328
Isabelle.dauphinais@mrcacton.ca

Catégorie(s) :

Laisser une réponse

XHTML: Tags utilisables: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>